Derrière le succès de multiples vidéos amusantes se cache une entreprise qui les détecte, les gère et les monétise.

Un chien qui marche à reculons, un adolescent qui fait des sauts périlleux arrière sur son skateboard, un homme en voiture qui casse le nez d’un piéton avec un godemiché brandi par la portière, une femme qui accouche seule dans une voiture en marche, un rat qui traîne une part de pizza dans le métro de New York…

Ces vidéos, comme tant d’autres, filmées avec un téléphone mobile ou… [Lire la suite dans Le Monde]