Un des visuels utilisé par le site Vodkaster dans le cadre de son opération de communication autour du service de lecture à distance de DVD numérisés. (DR)
Un des visuels utilisé par le site Vodkaster dans le cadre de son opération de communication autour du service de lecture à distance de DVD numérisés. (DR)

La start-up française, qui numérise les DVD pour les lire à distance et les revendre entre internautes, promet 10 euros à chaque pirate repenti prêt à tester son offre.

Lancé il y a un peu moins d’un an en version beta, le service de lecture à distance de DVD de Vodkaster n’a pour l’instant pas touché un large public, la faute à… [Lire la suite sur Libération]