Francfort – Le géant allemand de l’édition Axel Springer a annoncé mercredi avoir cédé à Google dans leur conflit sur la propriété intellectuelle, capitulant devant la toute-puissance du moteur de recherche américain.

Axel Springer a accordé à Google une licence pour faire figurer à nouveau gratuitement sur son… [Lire la suite sur L’Expansion]