Millie Monyo, productrice de «An African City». RFI/Thomas Bourdeau

Dans la quantité des web-séries projetées lors du Marseille Webfest, An African City se distingue de par sa provenance : l’Afrique. Mais c’est aussi une joyeuse liberté de ton, directement inspirée de la série américaine Sex and the City, qui dénote et réjouit. Sa productrice Millie Monyo…

[Lire la suite sur RFI]