Netflix est non seulement devenu producteur de séries et bientôt de films, mais aussi acquiert sans arrêt des contenus mondiaux, pour les proposer à ses abonnés dans les 50 pays où il s’est implanté (c) Afp

Manne inespérée pour les producteurs audiovisuels présents au Mipcom, Netflix, Hulu, Amazon et autres services de vidéo sur internet, en pleine frénésie d’acquisition, commencent à prendre le relais des télévisions mondiales qui, elles,… [Lire la suite sur Le Nouvel Observateur]