Deezer a décidé de suivre son concurrent sur le sentier des interfaces plates et sombres. Le service de streaming français se livre donc à un grand ravalement de façade dont l’objectif est de mettre en avant, autant que possible, la découverte des contenus.

Une interface qui s’assombrit largement

Deezer lance donc aujourd’hui sa version 5, et beaucoup risquent de trouver qu’elle ressemble à s’y méprendre à a dernière révision majeure de Spotify. La mise à plat, les couleurs sombres, certains boutons très arrondis et les espaces dégagés autour des contenus rappellent ainsi furieusement le gros concurrent. Mais comme l’indique… [Lire la suite sur NEXT INpact]